CONGOLAIS

Violer la femme congolaise, c’est violer la nation congolaise ! Le viol a longtemps été considéré comme un « mal nécessaire » dans les contextes de guerre. Ce pratique corollaire à la guerre, tend vers l’humiliation. La violence sexuelle est profondément déshumanisante, elle provoque des traumatismes mentaux et physiques intenses et s’accompagne souvent de la peur, de la honte et de la stigmatisation. Les femmes qui ont été violées sont également marginalisées. 

Le viol en plus d’une grande souffrance physique et psychologique est suivi du rejet de la femme par sa communauté et par l’homme honteux qui n’ont pas su la protéger. À cause de l’opprobre social qui entoure encore généralement le viol, beaucoup ont été rejetées par leur propre mari, leur famille et leur communauté. Le viol, comme vous les savez tous, est la dégradation la plus grave et la plus intimement ressentie par une femme or cette femme qui est le symbole de la survie et de la dignité de la nation. La violence à l’égard des femmes au Congo n’a pas seulement eu lieu en marge du conflit, mais elle a systématiquement servi d’arme de guerre. Les femmes et les filles sont souvent particulièrement ciblées pendant la guerre, afin de terroriser des populations. Même lorsque le combat s’est arrêté, les abus et l’exploitation continuent souvent, sans être parfois ni reconnus ni détectés. Pourtant la santé et le bien-être socio-économique des femmes sont essentiels à un développement durable de la nation.  Quand l’attaque est portée sur la femme, c’est le groupe, la communauté, l’idéologie politique et l’honneur de toute la nation qui est visée. 

La guerre a pour objectif de conquérir des territoires, détruire la culture incarnée par la femme dans son importance culturelle et familiale ; c’est pourquoi le viol est un anéantissement total et global d’une société ou d’une nation.  Le viol est endémique en République Démocratique du Congo, où il a encore été employé comme arme de guerre, une tactique qui vise à terroriser, détruire et humilier les communautés et son impact est dévastateur même à long terme. Aujourd’hui au Congo, le viol n’est plus une simple conséquence de la guerre, il devient une arme, pour une terreur politique, et pour éradiquer nos populations, une sorte d’épuration ethnique pour balkaniser notre pays. 

Des milliers de femmes sont battues ou violées chaque jour au Congo, victimes souvent oubliées des conflits à travers le Congo. Et les femmes ont été violées au Congo avec une brutalité hors du commun. Il est de notre devoir de défendre notre peuple, mais aussi et surtout de faire en sorte que la femme congolaise ne puisse plus à l’avenir subir cette humiliation, comme si, il n’y avait plus aucun homme congolais pour la protégée. Sachiez bien que : « Si on touche à la femme congolaise, c’est à toi et moi qu’on touche directement ». Faites entendre votre voix et rejoignez notre combat pour défendre la femme congolaise qui ne fait que subir l’humiliation à cause de notre irresponsabilité et notre indifférence. 

Hubert Bemile Mavinga 11/19/2009 

——————————————————————————————

ARTICLE 2.

C’est révoltant mes frères et sœurs congolais !  

C’est de telles atrocités que nous combattons. Nous ne pouvons plus laisser aller cette insensibilité des congolais, et de nos leaders pendant que la femme congolaise est victimes devant nos yeux, abandonner à son propre sort, pendant que l’homme congolais, est censé être celui qui devait défendre la femme, hésite encore à prendre la décision de protéger la femme. Nos ennemies savent que en touchant à la femme, celle qui est le noyau de la famille, Il contrôle nos émotions par les humiliations. 

Aucun peuple n’accepte qu’on touche à la femme, à la mère qui porte l’avenir de la nation. Ma question est de savoir : trouvez-vous Ça normal, que les femmes soit humiliées pendant que il y a soit disant des leaders qui devaient leurs protégées? Nous voulons des réformes nécessaires à toutes les structures du gouvernement pour enfin protéger notre peuple. Nous voulons aussi combattre les folies de grandeur des leaders égoïstes, qui sacrifient toute un peuple pour leurs soifs de pouvoir.

Et  qui ne peuvent même pas défendre la mère dans la nation. C’est maintenant que nous devons arrêter ces macabres et ces injustices. Peuple congolais, qu’on ne vous trompe pas, ils ne pourront pas exterminer plus de 60.000,000 d’habitants. Nous sommes encore et toujours mandataires de tous pouvoirs. Si, ceux qui nous avons choisies sont incompétents et escroc sans état d’âmes, alors, nous devons leurs mettre dehors, il faudra aussi que la justice s’occupe d’eux.

C’est pour cette raison qu’ils ne veulent pas reformer la justice. Et si ceux qui devaient nous servir s’enrichisses et continuent à nous clouer dans la misère, pour moi, ça veut simplement dire : « ils utilisent eux aussi l’humiliation, la torture, et ils sont donc, criminelles et ennemis de la nation, ennemis du peuple ». Ils doivent être amenés devant la justice. Je suis l’ailleurs pour la révision de notre constitution, en stipulant clairement dans notre constitution que : «  toute personne travaillant pour le peuple, mandater par lui, pour servir le peuple ou travaillant dans le service publique, qui est lier dans la corruption, ne pourra en aucun cas resservir ou travailler dans le gouvernement, ou le service public à tous les niveaux des institutions  de la nation pour toute la durée de sa vie. Son crime est considéré comme atteinte à la sécurité nationale, et au bienêtre de la nation ».

C’est ainsi, c’est maintenant que nous devons décider, quel sera notre demain au Congo. C’est le temps de se lever et de dire : « non », « assez », nous ne supportons plus de voir ce qui se passe au Congo. Nous voulons que les choses changent maintenant. Qu’ils ne vous trompent pas, nos voix sont encore beaucoup plus fortes que toute arme construit par la main de l’homme. C’est maintenant ou jamais ! Nous avons un choix à faire. Que Yahvé nous assiste et nous guide dans notre détermination et notre décision pour la nation. Vive le Congo et que Dieu bénisse le Congo ! 

Hubert Bemile Mavinga 

Laisser un commentaire

 

Syndicat F.O des territoria... |
SunsystemsRéunion |
La retraite ça se prépare |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Monde d'un Blog qu'on Gobe
| Cession et acquisition de s...
| société & management